mardi 22 février 2011

Poor performance in physical education - a risk factor for bully victimization. A case-control study.

Bejerot S, J Edgar, MB Humble du département des neurosciences cliniques, Karolinska Institutet, Stockholm, Suède. Faculté des sciences de la santé, Université de Linköping, Linköping, en Suède. Département des neurosciences, de psychiatrie, Université d'Uppsala, Uppsala, Suède.
In Acta Paediatrica, mars 2011

Traduction du résumé : G.M.

Objectif: Les piètres compétences sociales sont un facteur de risque de devenir victimes d'intimidation, ce qui pourrait expliquer pourquoi cela se produit fréquemment avec les enfants ayant des troubles du spectre autistique (TSA) et de l'hyperactivité avec déficit de l'attention (TDAH). les faibles compétences sociales tendent à coexister avec maladresse. Selon une étude pilote, les mauvaises performances en éducation physique (PE) ont été corrélées avec le fait d'être victime de harcèlements.

Méthode: Soixante-neuf étudiants en bonne santé font le rapport entre leurs performances en éducation physique et le harcèlement pendant leur enfance.En outre, les participants ont répondu aux questionnaires pour le TDAH et TSA afin d'évaluer les traits de personnalité liés à un risque accru d'être victime de harcèlement.

Résultats: des performances inférieures à la moyenne en éducation physique ont été un facteur de risque d'être victime d'intimidation à l'école avec un odds ratio de 3,6 [intervalle de confiance 95%: 01.23 à 10.05; p = 0,017]. De fortes corrélations entre d'une part, des performances médiocres en EPS et la durée du harcèlement (p = 0,007) et d'autre part, une piètre performance en EPS et la grande fréquence des harcèlement (p = 0,008) ont été trouvés.
Des traits autistiques ont été liés à la une performance inférieure à la moyenne en EPS.

Conclusion: Une motricité peu développée est un facteur de risque important pour devenir une victime d'intimidation. Les programmes de prévention qui permettent d'identifier, de protéger et de potentialiser les enfants maladroits pourrait être une étape importante pour éviter l'intimidation des enfants les plus vulnérables.