mardi 7 avril 2009

Historique


Historique

Le terme autisme a été employé pour la première fois en 1911 par le psychiatre bleuler pour désigner le repli actif dans le monde imaginaire des patients schizophrènes.
En 1938, Léo Kanner, psychiatre américain reçoit pour la première fois, dans sa clinique de Baltimore, un enfant de 5 ans, Donald T., accompagné de ses parents. Ils ont recueilli des informations sur les attitudes bizarres de leur fils depuis l’âge de 2 ans. Donald a une mémoire étonnante : il reconnait tous les présidents dans une encyclopédie, il peut réciter l’alphabet, à l’endroit et à l’envers. Mais en même temps, il se complait dans la solitude, il répond peu aux marques d’affection, il comprend le langage dans un sens littéral, il aime faire tourner des objets et agiter ses mains en l’air. Il inverse les formes pronominales ; il dit « veux-tu prendre un bain ? » à la place de « Je veux prendre un bain ! ». Kanner a l’intuition qu’il existe un comportement particulier qui présente des singularités remarquables et qui est commun à un groupe d’enfants. Le trait remarquable est l’incapacité à établir un rapport naturel avec les personnes dès la naissance. Kanner suppose que ces enfants sont venus au monde sans la faculté de créer le contact avec les personnes comme d’’autres enfants naissent avec un handicap physique ou intellectuel.
Cinq ans plus tard, Léo Kanner a isolé à partir de 11 cas, une entité qu’il définit ainsi :
- Incapacité à communiquer
- Incapacité à établir des relations normales avec des personnes
- Incapacité à réagir normalement aux situations depuis le début de la vie
- Besoin d’immuabilité
- Résistance aux changements
- Ilots d’aptitude (mémoire)
Ces critères sont présents dans les deux classifications internationales qui servent de référence aujourd’hui pour le diagnostic de l’autisme : la Classification Internationale des Maladies (C.I.M. 10) de l’Organisation Mondiale de la Santé et le Manuel Diagnostique et Statistique des troubles Mentaux (D.S.M. IV) de l’Association Américaine de Psychiatrie.
- Interactions sociales
- Communication
- Motricité : stéréotypies, gestes répétitifs, T.O.C.
- Imitation, jeu symbolique

Les anomalies sont apparues avant l’âge de 3 ans


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire